14 fevrier 2006 Brigitte Bop à Orléans « Astrolabe »

Ange 13

Yeah yeah yeah et twenty yeah !!!! What a fuckin’concert ! Pourtant, un concert un mardi pluvieux à 18 H 30 pendant les vacances scolaires, je peux vous assurer que mes amis, mon entorse (cf épisode précédent) et moi-même pensions plutôt faire un petit show pépère devant un quinzaine de quadras calviciés. D’autant qu’il s’agissait de fêter la sortie du DVD du Twenty Yeah, manifestation culturo-nostalgico-rock n’rollienne organisée admirablement mais néanmoins déficitairement par l’asso Ange 13 et destinée à commémorer 20 ans de rock à Orléans. Il y avait eu concerts et expos l’année dernière et comme Ange 13 est spécialisée dans la vidéo (Pub : réalisation de clips pour pas cher !), ils en ont fait un DVD pour le vendre à tous les vieux rockers qui font les malins avec leur collec’de vinyls rayés mais qui ont quand même tous un lecteur DVD Sony pour se palucher sur les lives pourris des Ramones qui sortent chaque semaine. Bref, tout ça pour dire qu’on a été plutôt surpris quand les portes se sont ouvertes et qu’une foule de jeunes gens a envahi l’Astroclub, qui n’est autre que le bar de l’Astrolabe récemment aménagé en salle de concert. Bon, d’accord, l’entrée est gratuite, mais quand même ! Ils auraient pu rester chez à regarder la télé, comme d’habitude. Heureusement, on retrouve tout de même quelques vieilles têtes familières, parce que, bon, il faut pas trop déconner non plus … La salle est donc rapidement remplie et on nous a même dit qu’il y avait 2000 personnes dehors qui n’ont pas pu rentrer. Renseignements pris auprès de sources plus fiables, les malchanceux étaient plutôt une quarantaine. Tant pis pour eux.

Pendant ce temps-là, dans la salle, on a droit à un petit discours des organisateurs et à la diffusion du trailer (ce que les plus de 32 ans appellent encore une bande-annonce) du DVD. Ensuite, en piste. On pensait y aller coolos au début, et bien c’est raté, le pogo démarre dès le 1er morceau. Charles essaie bien de les calmer en flinguant son jack aussi dès le 1er morceau et en m’obligeant à raconter n’importe quoi pendant des minutes qui semblent bien longues à ce moment précis, mais bon, il sait que j’aime ça. On arrive quand même à repartir et le public est toujours chaud comme la breizh, on n’a donc qu’à se laisser porter et tout le monde semble bien s’amuser. Seuls échecs flagrants, mes tentatives de discuter avec le public. J’ai l’impression que le public jeune n’a pas l’habitude qu’on s’adresse à lui et qu’on cherche à communiquer avec lui. On a quand même réussi à le faire gueuler un peu, mais c’était pas gagné ! Au total, on a balancé deux sets d’environ 3/4 d’heure avec une petite pause pour se rafraîchir. On a eu droit à un vrai rappel qu’on a apprécié à sa juste valeur et surtout, le plus important, c’est qu’on a tous partagé un vrai bon moment de rock ‘n roll avec de la sueur, de la bière et de la bonne humeur. Un concert dont on se souviendra longtemps et qui a clôturé comme il se devait ces festivités du Twenty Yeah … jusqu’au twenty one yeah !

Plus de photos sur http://www.ato-photos.com

Commentaire et photos par les Brigitte Bop