5 mars 2005 Skuds and the Panik People, Garage Lopez, Brigitte Bop à Nantes

Le samedi, on s’est réveillé les uns après les autres et on est allé petit déjeuner Au bon Sens, on a joué à la belote (il faisait bien trop froid pour rependre le Pétanque Championship!) et les banlieusards en folie nous ont rejoints pour un bon repas dans cette bonne auberge. On a quand même fini par décoller en milieu d’après-midi et on est arrivé à l’heure au rencard avec Know Darf, ze big boss of ze second night. Suivis de près par Luconzeweb, venu présenter à sa maman la fine fleur du twist n’punk mondial. Balance, bla-bla et bière blonde (faites pas iech, je vous ai déjà dit que je ne me souviens plus de grand-chose). L’endroit n’est pas très rock n’roll, mais il y a du son, des lights et des gens sympas pour les gérer. On retrouve une fois de plus avec plaisir les têtes connues et plus ou moins bien tondues (l’angevine crew, Suédois, Cark …). Les Guarapita ayant annulé leur venue pour une raison tout à fait valable (hé, hé), ce sont les rennais de Skuds and the Panik People qui ont gentiment acceptés de les remplacer. Et ben c’est vachement bien. Un bon mélange de punk, de ska, de hard core, des bons musiciens, un set carré bien enchaîné avec juste ce qu’il faut de présentation de morceau. De l’engagement, de la lutte, du rock et de la bonne humeur. Vraiment chouette. C’est pas la foule mais il y a quand même un peu de monde quand on prend la suite. On est à l’aise alors on fonce. Le public répond, l’ambiance est excellente, alors on y va à fond. Punk rock et blagues de bon goût dans un équilibre quasi parfait. Bref un putain de bon concert et un plaisir apparemment partagé. Conscients de leurs faiblesses après ce show de toute beauté, les 3 lopezistes décident de ressortir leur arme secrète : le Bruno fou ! Et ça marche ! Un festival de feintes à 2 balles, de conneries, de grimaces, de poses devant les photographes, de changements de paroles (dont une version très intéressante de Blitzkrieg Bop à la gloire de … nous). C’en était presque dommage d’avoir à attendre la fin des morceaux à chaque fois ! Inarrêtable, le gars Bruno. Ca s’est fini avec le patron du Bar à la basse et JL à la batterie pour des reprises de Lio et de Téléphone. J’en veux encore !!!! Voilà, j’arrête. Vous aurez compris que vous avez raté une sacrée bonne soirée. Après ça, il y a eu quelques prises de têtes avec le patron du bar pour des histoires de thune, mais tout c’est bien terminé et ça a permis de rapporter un peu de fraîche à Propagande.org , vu que c’était quand même un concert de soutien. On a fini au rouge (évidemment) chez Mr et Mme Suédois à écouter plein de bons disques et aussi Nina Hagen pendant que les Lopettes and co rentraient dans leur banlieue, sauf Albert qui préfère dormir avec nous. On est reparti le lendemain après un dodo bien trop court. On a sûrement dû écouter des trucs bien, mais je ne me souviens vraiment de rien. Ce que je sais par contre, c’est qu’on va se faire une pause concert pendant quelques mois, que ça va nous faire du bien et qu’on va pouvoir faire plein de nouveaux morceaux et peut-être même vous préparer une petite surprise. A suivre …

Extrait du site Brigitte Bop