22 mars 2002 Perfusés, Issue de secours, Brigitte Bop à Lille

Mad Asso

Il y a des concerts qui nous marqueront plus que d’autres. Aucun doute que le concert de ce samedi à Lille sera de ceux-là. Tout d’abord parce que c’était le 100ème de concert de Brigitte Bop et c’est pas rien. Ensuite parce que c’était un concert à Lille et que ça nous fait plaisir de venir dans le Nord. Enfin parce que c’était notre 1er concert avec Loïc, notre nouveau batteur intérim. Et ben ça l’a fait. Bonne petite salle au fond d’un chouette bar. Pas mal de monde et des bons groupes. C’est Mad Asso qui organisait. Ils nous avaient déjà fait joué vers Lens lors de notre First European Tour et viennent de sortir une compil vinyl punk ska vraiment bien. Mais là n’est pas la question, on n’est pas là pour raconter notre histoire mais notre concert. Je vous passe donc les détails du voyage.On est arrivé sans encombre et dans les temps. Sur place, on a rencontré Dider, collectionneur de vidéos punks, vidéaste amateur et responsable du site Camerapunk. Ca fait plaisir de pouvoir mettre une tête sur une adresse mel, surtout quand elle a une crête ! On a papoté un peu avec tout le monde et on a même eu le temps de faire une petite balance avant que la faune locale n’envahisse les lieux. Ce sont les petits jeunes d’Issue de secours qui ont ouvert le bal. C’est du punk avec du ska, mais c’est bien sympa quand même, surtout pour un 1er groupe d’un concert du vendredi soir. Les Perfusés ont pris la suite et ont enchaîné les tubes tout en descendant une quantité impressionnante de bières. Après quoi on a pu investir la scène minuscule et inondée et pleine de micros qui ne fonctionne pas. Je ne comprend pas pourquoi ces micros ont fonctionné parfaitement pendant 2 heures et on commencé à déconner les uns après les autres dès qu’on est arrivé ! Serions-nous les Maudits du rock ? Bref après quelques échanges de câbles et de micros, on a pu y aller. Sur le coup, ça nous a paru pas très speed, mais après fait appel à la vidéo (comme dans les match de pied-balle), on s’est rendu compte que ça bazoutait quand même pas mal. On a bien rigolé, on a bien papoté avec le public et on n’a pas fait trop de pains. Donc un bon concert. Après avoir repris notre souffle et discuté le bout de gras avec les locaux, on a tracé à l’hôtel où on a maté la télé, bouffé des Pim’s et raconté de conneries jusque tard dans la nuit. Merci aux gens de Mad Asso pour cette soirée. Une seule ombre au tableau, ce sont eux qui fournissent la batterie pour les concerts et leur Maxtone ! Waouh ! Comment vous dire … la Maxtone est à la batterie ce qu’Herbert Léonard est au trash metal, c’est-à-dire un cousin très très lointain. Mais ça part d’une bonne intention, donc merci encore à eux et à bientôt on espère.

Extrait du site Brigitte Bop