10 février 2001 Garage Lopez, Brigitte Bop à Preuilly « Bar La Marmite »

C’est la 2ème fois qu’on commence l’année par un concert avec les Stalag Loupèch, ça ne va pas tarder à devenir un rituel. Cette fois-ci, le rendez-vous était organisé à La Marmite, fameux bar-concert du Berry. Ce qui est bien à la Marmite, c’est que moins il y a de public et plus on s’amuse. C’est un peu comme une répète mais avec des lights et qulques potes. En l’occurrence, sur la vingtaine de personnes présentes, il ne devait pas y avoir plus de 3 ou 4 têtes inconnues. L’autre intérêt de La Marmite, c’est la bouffe. On a eu droit à une belle poule au pot juste avant de jouer, ce qui n’a pas empêché les Lopez de nous faire un bon concert (juste après le café, pour ma part j’aurais vraiment eu du mal). Quelques nouveaux morceaux qui respirent la joie de vivre et le sur-endettement, quelques tubes immortels (la piscine, Elvis …) et une reprise des Beatles, le tout enrobé (c’est le mot) d’un Bruno au top de sa forme. Il faut dire qu’il vient de s’offrir une belle guitare le gars Bruno, la même que le guitariste des Ramones et ça tombe bien, il ne fait pas beaucoup plus d’accord que lui. On a donc bien rigolé de les voir faire les singes devant … pas grand monde. Ensuite, bah il a bien fallu qu’on y aille aussi. On a donc joué pour nos potes. Le seul fait marquant, c’est qu’on a fait un nouveau morceau qu’on avait à peine réussi à finir en répèt’ et qu’il est passé comme une lettre à la Poste. Ca s’appelle Pas de quoi rigoler.  (vieux proverbe chinois) On a ensuite fait une petite pause et quand on est retourné sur scène pour quelques reprises, on ne savait pas dans quoi on s’engageait. En effet, Bruno et son nouveau jouet sont venus avec nous, puis Henri a remplacé David à la batterie, puis Jean-Luc a pris la place de Yann pendant qu’on continuait à brailler avec Gob. Au total, ça a duré de minuit à 4 heures du mat’ sans arrêt et on a joué, dans le désordre : les Clash, Chaussettes Noires, Eddy Mitchell, Wampas, Reich Orgasm, Trotskids, Lio, Téléphone, Police, Eddy Cochran, Elvis Presley, Carl Perkins, Vince Taylor, Ramones, Supersuckers, Cure, Sonics, OTH, Parabellum, Garage Lopez, , Oberkampf, Infraktion, Johnny Halliday, Nancy Sinatra, Rolling Stones, LSD et j’en oublie sûrement. A la fin, il n’y avait plus que la patronne pour nous supporter à coup de tournées gratuites, les autres étant partis ou somnolents dans un coin du bar. Bref, on a passé une bonne soirée entre nous, on a pas dérangé grand monde et surtout on est prêt à remettre ça le plus vite possible, alors si vous aussi vous avez une Marmite dans laquelle on peut faire du rock n’ roll jusqu’à pas d’heure, appelez-nous, on signe quand vous voulez ! Et le lendemain … tout va bien !!!

Extrait du site Brigitte Bop