13 mai 2000 Lutèce Borgia, Ethilik System, J’aurai Voulu, Toxic Waste, Brigitte Bop à Fontaine Notre Dame

La journée du samedi se déroule sans encombre : déjeuner campagnard au soleil, autoroute et arrivée avec beaucoup de retard, d’autant plus qu’ils attendaient tous notre batterie pour les balances. On retrouve sur place les sympathiques M26-7, avec qui on avait joué il y a quelques mois et qui organise ce mini-festival, ainsi que Bruno Limolife venu supporter ses poulains (J’aurai voulu et nous), les Trauma Social et les Toxic Waste qu’on avait pas revu depuis notre festival boueux. On papotte, on mange, on se désaltère et Charles roupille. Les 2 premiers groupes sont parisiens, ont des tatouges et le crâne rasé font de la oi pour leur copains car le public du Nord a visiblement préféré aller voir les Cadavres à 100 bornes de là. Viennent ensuite J’aurai Voulu avec un nouveau bassiste. Musicalement, c’est vraiment très bien, avec des airs de Béru et de Banlieue Rouge (sûrement à cause de la boîte à rythme), un groupe à découvrir de toute urgence, même si la prestation scénique était limite. Finalement c’est à nous. Il est autour de 22 H 30 et il y a environ 150 personnes dans la salle, dont quelques jeunes du coin qui ont dû participer au renflouement des caisses de Limolife en achetant notre album car il connaissent parfaitement nos morceaux. Ca fait toujours plaisir. La chaleur des sunlights nous empêchent d’enchaîner tous les morceaux mais pas de sauter dans tous les coins de la grande scène et on s’en donne à coeur joie : chorégraphie stupide, guitares en l’air, roulage par terre de Yann dès le 5ème morceau et de Charles dès le 6ème, Gob se lâche et part dans des présentations de morceaux à rallonge, tout y passe et on a même pas besoin de jouer les démagos (d’habitude, dès qu’il y 3 skins, on balance Pas de Voyou et Rien n’a encore changé et on est les rois de la fête). On a même droit à un rappel, le pied. On laisse quand même la place aux Toxic Waste qui mettront quelques morceaux à récupérer le public et qui y parviendront avec On est tous des acculés d’OTH (une bonne version mais on préfère quand même celle des DDD, terriblement plus rock n’ roll). Le set de Toxic est carré et efficace et se termine sur une chanson en ch’ti : c’est la première fois qu’on voit une farandole dans un concert punk et le résultat est excellent. Une fois de plus une très bonne soirée magnifiquement organisée par les M 26-7 (ne dites pas les M 27-6, ça les froisse!!!) qui se termine au Formule 1 local dans lequel on fait les cons entre nous jusqu’à 5 h du mat’). Le retour se fait sous le soleil et demain on va bosser !!!