21 juin 2013 Brigitte Bop, Futurex à Bourges « La Civette »

Commentaires et Photos par les brigitte Bop

S’il y a bien un truc pour lequel on ne s’est jamais beaucoup cassé le cul, c’est bien de trouver un lieu pour jouer pour la fête de la musique. On s’est toujours dit qu’on trouverait bien un truc et que, dans le pire des cas, si on ne trouve rien, Jack Lang ne nous ferait pas une jaunisse pour autant (surtout que lui, je crois qu’il est plutôt branché jeunisme). Et effectivement, les sympathiques Futurex nous ont proposé de partager la scène de la Civette, ce qu’on a accepté avec plaisir, car ce sont eux qui avait gérer de main de maître le Sous-Off pendant le Printemps de Bourges.

Après une journée de boulot et un chargement rapide du matos, on décolle pour la capitale berrichonne. Au bout de 10 minutes de route avec le frein à main, on se fait une petite pause solognote pour laisser refroidir le pneu qui était proche de l’explosion, on enlève le frein à main et on repart. On récupère ensuite Yann chez lui et on se refait une pause « vidage complet du camion » dans le centre de Mehun sur Yèvre, bloqué par une douzaine de gendarmes mitraillettés et visiblement fortement déçus de ne pas trouver une tonne de cocaïne au milieu de nos amplis.

Après ces péripéties qui nous auront fait perdre un peu de temps mais qui nous auront permis de rentrer dans la légende des fils du Rock n’roll en lutte contre la mécanique automobile et la répression policière (police partout, garage nulle part !), on déboule à la Civette, on décharge le matos et on mange une saucisse-frites en racontant nos déboires à nos potes berrichons.

Les Futurex attaquent sur la terrasse de la Civette. Du bon garage rock 60’s, 70’s avec juste ce qu’il faut de punk-rock. Ca groove, ça gueule, ça twiste. Tout ce que j’aime et le public présent en redemande.

Ensuite, on a fait un bon petit set avec évidemment une bonne dose de Clash et de chorégraphies stupides dans une ambiance de fête et de bonne humeur.

Comme quoi, on dit beaucoup de mal des socialistes, mais ils ont quand même des bonnes idées … enfin, ils en ont eu … une fois … il y a 31 ans …