6 octobre 2012 Brigitte Bop, Edouard Nenez et les Princes de Bretagne, Prouters à Mehun Sur Yevre

Concert privé

Let’s go, kids ! Back in eul’Berry pour la Yann‘s Birthday Party ! Et oui, Yann Bop, aka Pas glop, pas glop, aka Mr Aimable, aka Le Negociator, aka le Poulidor du bras de fer, j’en passe et des meilleurs, fête ses 40 ans cette semaine (comme le FN, mais ne lui dites pas trop, ça a tendance à l’énerver). Pour l’occas’, il a demandé à quelques groupuscules bruyants de venir pousser la chansonnette chez lui.

Seuls les plus dispos ont répondu à l’appel, mais l’affiche n’aurait pas démérité sur le mur de la MJC d’Igny : Prouters + Edouard Nenez et les Princes de Bretagne + B Bop, of course.

Malgré la pluie d’automne incessante, amis, potes, et famille sont au rendez-vous. La grande pièce bétonnée au fond de la cour fait juste la bonne taille : coin concert, bar, catering, déco de bon goût et poteau au milieu, c’est beau comme un squatt normand !

On devait commencer les hostilités, mais Carlos Bop est en retard (non ? si !). Donc, une fois de plus, c’est Edouard et ses Princes qui s’y collent. Princes à effectif réduit d’ailleurs, car Gilou (clavier / guitare) est blessé. Du coup, il y a du tri dans la liste, même si certains plans de clavier sont remplacés par des borborygmes vocaux de toute beauté. Par contre, on a droit à quelques nouveautés en cours de préparation pour la fiesta démoniaque de novembre chez Florent à Bergerac : des reprises des Prouters et de B Bop, mais je ne vous dis pas lesquels : surprise ! Chouette concert, même si l’absence de Sudation anale laisse un goût amer. Houla, je vous vois venir, mais, non, non, non, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit : Sudation anale, c’est un nouveau morceau. Donc, pas de fausse interprétation sur nos relations avec Ed’and his Princes.

Here come the Prouters. Comme d’hab’, c’est une litanie de tubes balancée par le trio banlieusard qui met le public en transe, sauf la vielle chienne de Yann, qui a pioncé dans la fosse. A noter qu’ils ont joué leur reprise de Renaud et que c’était très bien. Et puis la flic à gros cul aussi, et puis A poil sous … ha putain, ils n’ont vraiment que des tubes !!! Les Prouters, c’est trop fort !!!

Tiens, Carlito est arrivé, on va pouvoir jouer. Comme il se doit, c’est Yann le Boss, donc, c’est lui qui décide des morceaux. Il opte pour un mélange set normal / set Clache. Adjugé ! Gob et Effello viennent nous prêter main forte ou plutôt voix forte et ça file donc à la bonne franquette jusqu’à la 2ème ou 3ème interruption par coupure de courant. Ça tombe bien, tout le monde commence à avoir les crocs.
On fout donc tout le matos dans un coin et on installe des tables pour le grand banquet. Comme dans Astérix. Sauf que les bardes ont le droit de manger à table.
Avec les Princes de Britain, on a droit à un festival d’humour proutien. Mimose et Paquito sont en forme et comme il a un cœur gros comme ça, Effello en a noté quelques-unes (pas toutes parce qu’il n’arrivait pas écrire assez vite) et vous les offre sur son blog. Attention, si vous matez ça du boulot, prenez vos précautions, vous allez encore passer pour un(e) gros(se) ahuri(e) qui rit tout(e) seul(e) devant son ordi !
Pour finir, le gâteau est en forme de basse Rickenbacker et c’est beau !

commentaires et photos par les Brigitte Bop